Picquier Logo Picquier
Les Livres
NouveautesRecherche ThematiquePartenaires Point de VenteEspace ProfessionnelsForeign Rights

Catalogue

Auteurs

Traducteurs

Illustrateurs

Bibliotheque ideale

Index Alphabetique


Evenements

Hommage à Sylvie Gentil
Hommage à Sylvie Gentil

L'annonce du décès de Sylvie Gentil vient de nous surprendre et d'attrister tous ceux de la maison d'édition, alors que nous venions à peine de faire paraître, il y a quelques semaines les deux dernières traductions qu'elle nous avait offertes à l'automne dernier : "Un Chant céleste" et "A la découverte du roman" du grand écrivain chinois Yan Lianke dont elle était la traductrice éminente. C'est peu dire que nous aimions lire ses traductions : nous les attendions, nous les commentions. A Pékin, elle entretenait avec Yan Lianke une proximité faite d'admiration et de confiance réciproques, une amitié qui s'enrichissait certainement d'année en année, de livre traduit en livre traduit. Et nous, ses premiers lecteurs, nous admirions la haute exigence qu'elle avait de son métier, nous aimions son érudition quand elle nous expliquait modestement comment restituer la complexité d'une phrase chinoise ; nous aimions aussi son inventivité et cette langue poétique qui pouvait se faufiler avec discrétion dans les multiples tonalités des voix de l'écrivain.
Aujourd'hui, Yan Lianke et Feng Chen, notre directrice de collection s'associent à notre grande tristesse.

Sylvie Gentil a traduit aux éditions Philippe Picquier "Bons baisers de Lénine", "Les Quatre livres", "Les Chroniques de Zhalie", "Un Chant céleste", "A le découverte du roman". Et de LI Er, "Le Jeu du plus fin".

Photo de F. Piault, LivresHebdo


Catalogue

Revenir à la liste

Le Banquet de la licorne de TRAN-NHUT

TRAN-NHUT
Le Banquet de la licorne
Une enquête du mandarin Tân


Collection Picquier poche
304 pages / 8,00 € / ISBN : 2.8097.0268.2

Dans cette septième enquête du mandarin Tân, Thanh-Van Tran-Nhut nous entraîne dans un Viêt-nam du XVIIè siècle aux rebondissements pleins de saveurs gourmandes.

Au cours d’une nuit d’orage, à la demande du mandarin Tân, l’intendant Hoang organise un banquet, dressant une somptueuse table où défilent canards et tourteaux, tendres gorets et grasses volailles. Festoyant à la lumière des lanternes, un maître des geôles, un percepteur des impôts, une poétesse, un couple d’apothicaires et un tailleur racontent une énigme non résolue de leur passé, tandis que le lettré Dinh et le docteur Porc livrent chacun un épisode mystérieux de leur jeunesse.
Servis dans de la vaisselle en céladon, meurtres, vols et coups bas sont décortiqués à l’aide de baguettes laquées, faisant le délice des convives.
C’est l’heure lumineuse des conteurs, qui donnent voix aux amours défuntes et visage aux héros d’antan. C’est l’heure sombre des aveux masqués et guets-apens, alors que, dehors, s’amassent les ténèbres d’un monde au bord du chaos.

Une enquête à la fois intrigante et gourmande... derrière ce récit nostalgique et savoureux, Tran-Nhut laisse poindre les bouleversements d'un monde qui court vers le chaos. (Christine Ferniot, Lire)
Sortie en mai 2011


La MaisonContactsCreditsHaut de page
Pour recevoir par courriel la lettre d'information, cliquez ici