Picquier Logo Picquier
Les Livres
NouveautesRecherche ThematiquePartenaires Point de VenteEspace ProfessionnelsForeign Rights

Catalogue

Auteurs

Traducteurs

Illustrateurs

Bibliotheque ideale

Index Alphabetique


Evenements

Hommage à Sylvie Gentil
Hommage à Sylvie Gentil

L'annonce du décès de Sylvie Gentil vient de nous surprendre et d'attrister tous ceux de la maison d'édition, alors que nous venions à peine de faire paraître, il y a quelques semaines les deux dernières traductions qu'elle nous avait offertes à l'automne dernier : "Un Chant céleste" et "A la découverte du roman" du grand écrivain chinois Yan Lianke dont elle était la traductrice éminente. C'est peu dire que nous aimions lire ses traductions : nous les attendions, nous les commentions. A Pékin, elle entretenait avec Yan Lianke une proximité faite d'admiration et de confiance réciproques, une amitié qui s'enrichissait certainement d'année en année, de livre traduit en livre traduit. Et nous, ses premiers lecteurs, nous admirions la haute exigence qu'elle avait de son métier, nous aimions son érudition quand elle nous expliquait modestement comment restituer la complexité d'une phrase chinoise ; nous aimions aussi son inventivité et cette langue poétique qui pouvait se faufiler avec discrétion dans les multiples tonalités des voix de l'écrivain.
Aujourd'hui, Yan Lianke et Feng Chen, notre directrice de collection s'associent à notre grande tristesse.

Sylvie Gentil a traduit aux éditions Philippe Picquier "Bons baisers de Lénine", "Les Quatre livres", "Les Chroniques de Zhalie", "Un Chant céleste", "A le découverte du roman". Et de LI Er, "Le Jeu du plus fin".

Photo de F. Piault, LivresHebdo


Catalogue

Revenir à la liste

Insectes choisis, myriades d'oiseaux de

Feuilletez ce livre


Insectes choisis, myriades d'oiseaux
Deux albums d'estampes
Traduit par Christophe Marquet
Illustré par Utamaro
Collection Japon
156 pages / 39,00 € / ISBN : 2-8097-0111-1
Bibliothèque idéale

Dans un précieux coffret à fermeture japonaise sont reproduites en fac-similé les estampes originales de deux albums d’Utamaro qui nous éblouissent encore par la fraîcheur de leurs coloris.

Le peintre Utamaro, célèbre pour ses merveilleuses estampes de courtisanes des quartiers de plaisir, publia entre 1788 et 1791 une trilogie consacrée au règne animal, dont les deux pièces maîtresses sont l’Album des insectes choisis et le Concours de poèmes des myriades d'oiseaux. Par la délicatesse du dessin et le raffinement de la gravure, ces deux luxueux albums sont considérés comme les chefs-d’œuvre inégalés de l’estampe polychrome japonaise. Edmond de Goncourt les tenait pour les meilleures réalisations d’Utamaro et en loua, dans sa biographie de l’artiste, la « perfection miraculeuse des impressions ».
Chaque album est accompagné d’une trentaine de kyôka, ces poèmes burlesques de cinq vers, à la mode dans les salons littéraires d’Edo à la fin du XVIIIe siècle. Ces épigrammes, truffés de calembours et d’allusions, sont autant d’exercices de style dans lesquels une cinquantaine de poètes, célèbres ou inconnus, rivalisent pour décrire leurs sentiments envers des courtisanes, tout en mettant en scène insectes et oiseaux. Ce fac-similé reproduit, au format des originaux, les deux albums ayant appartenu au couturier et mécène Jacques Doucet et qui passent pour les plus beaux tirages connus de ces ouvrages. Ils sont aujourd’hui conservés à la bibliothèque de l’Institut national d'histoire de l'art.

Sortie en octobre 2009


La MaisonContactsCreditsHaut de page
Pour recevoir par courriel la lettre d'information, cliquez ici